“L’Internationale”

L’INTERNATIONALE

Debout, les damnés de la terre
Debout, les forçats de la faim!
La raison tonne en son cratère
C’est l’éruption de la fin.
Du passé faisons table rase
Foules, esclaves, debout, debout
Le monde va changer de base
Nous ne sommes rien, soyons tout!

C’est la lutte finale groupons-nous, et demain (bis)
Internationale sera le genre humain

Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun,
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes
Décrétons le salut commun
Pour que le voleur rende gorge
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge
Battons le fer quand il est chaud.

C’est la lutte finale Groupons-nous, et demain (bis)
L’Internationale Sera le genre humain

Ouvriers, paysans, nous sommes
Le grand parti des travailleurs
La terre n’appartient qu’aux hommes
L’oisif ira loger ailleurs
Combien, de nos chairs se repaissent
Mais si les corbeaux, les vautours
Un de ces matins disparaissent
Le soleil brillera toujours.

C’est la lutte finale, Groupons-nous, et demain (bis)
L’Internationale, Sera le genre humain.